Un an déja !

Le 1er février 2012, le cabinet de voyance soufflait sa première bougie. Une année vient de s’écouler, à la fois passionnante, haletante, stressante, excitante et forte en émotions.

Assumer qui je suis

Assumer mon don publiquement a été la première étape pour moi. J’avais longtemps redouté le moment ou le monde entier saura qui je suis réellement ; moi qui suis si discrète habituellement et qui ne parle que très rarement de moi. Cette année a été celle de ma vie ou je n’ai jamais autant parlé de moi, de qui je suis, de mes croyances et de ma façon de voir le monde qui m’entoure.

Elle a été l’année ou j’ai perdu des amis, celle ou d’autres sont arrivés dans ma vie et celle aussi ou je me suis retrouvée et ou je me suis enfin  autorisée à être moi même.

Devenir indépendante

Ce changement de statut a été une seconde étape pour moi : Quitter la vie de salariée touchant confortablement le même salaire à la fin du mois pour l’incertitude du salaire du travailleur  indépendant. Aujourd’hui, ces doutes financiers existent toujours, je sais qu’il faut du temps pour construire un cabinet sérieux, avec une éthique professionnelle et surtout respectueux de sa clientèle. J’ai pris le parti de bâtir un projet prônant la qualité à là quantité.

L’avenir me dira si j’avais raison ou tort de me lancer dans cette aventure (voici toute la splendeur du paradoxe de la voyante qui sait pour les autres mais qui a réellement du mal à voir pour elle même)

Ouvrir un cabinet de voyance

La création du cabinet au départ et les travaux d’aménagement qui ont suivi n’ont pas été de tout repos car il y a eu de nombreux retards et les choses n’avançaient pas aussi vite que je l’aurait souhaité. Je voyais défiler les semaines impuissante et contrainte à accueillir mes premiers clients dans ma salle à manger. En juin, le cabinet était enfin prêt et je pouvais mettre cet espace entièrement dédié à la voyance à disposition de mes clients.

Développer une clientèle

Ma clientèle quant à elle, se développe au fil du temps et des rencontres, et contrairement à ce que je pensais au départ, ce sont les rendez-vous en consultation au cabinet qui priment sur les consultations par courrier ou par mail. Comme quoi, la relation en face à face et le contact humain a encore une importance aux yeux des gens lorsqu’ils choisissent leur voyant !

Résister au chant des sirènes

Un an d’activité c’est aussi des tentations et les choix que je fais au quotidien pour résister au chant des sirènes. Car la tentation de « l’argent facile » est venue me visiter plusieurs fois cette année, je retiendrai principalement les sollicitations (parfois lourdes) de plateformes audiotel pour que je rejoigne leurs équipes. Je refuse toujours de travailler par téléphone, malgré le nombre grandissant de personnes qui me demandent une voyance, là tout de suite au téléphone et qui sont prêtes à payer pour ça. J’ai également refusé deux autres propositions pour participer à des « salons de la voyance » car pour le moment, l’idée de louer un emplacement à prix d’or dans une foire aux voyants ne me séduit pas tout à fait. Je sais qu’il ne faut jamais dire jamais, cependant je ne me suis pas du tout sentie prête à enchaîner les clients dans une cabine en tissus préfabriquée pour rembourser le prix de ma location et facturer un maximum de consultation en un minimum de temps.

Continuer à étudier sur la voie de mon évolution spirituelle

En décidant de donner à la spiritualité une place centrale dans mon existence, j’ai délibérément fait le choix de vivre une vie « a part ». Devenir travailleuse indépendante ne signifie pas uniquement enchaîner les rendez-vous et les consultations de voyance. Il y a en parallèle de tout ça un travail de recherche(s) et de documentation, de création et de méditation qui me permettent à titre personnel d’évoluer et de développer mon don, mes compétences médiumniques et ainsi d’être en mesure de le partager avec ceux qui me sollicitent.

2011 a été une année riche en enseignements, et mes guides m’ont permis de comprendre comment je devais travailler.

Voici les deux plus grandes leçons que j’ai reçu de leur part :

Cette vocation ne permet aucunement de choisir les personnes que je dois aider, je me dois d’accepter chaque personne qui se présente à moi et de l’aider sans arrière pensée.

Cette vocation demande une grande disponibilité mentale et énergétique. En février 2012, cette négligence que je pratique consciemment vis à vis de moi même au profit du monde entier, je l’ai lourdement payée par une opération du genou en urgence suivie d’une hospitalisation et de soins assez lourds. J’ai donc compris l’importance de prendre soin de moi et d’écouter les signes qui me demandent de lever le pied et de me ressourcer.

En résumé, un an d’activité en voyance ça donne :

  • la création d’un site internet
  • 1 séance photo avec Nylo
  • 2 sollicitations de journalistes (pour une émission TV et une pour un « web- interview »
  • 3 sollicitations pour travailler sur des salons parapsy.
  • un partenariat associatif avec l’Âne Rose sur le projet de jardin à la safranière de la vallée aux Thermaux
  • 1 hospitalisation (tout va mieux, j’ai appris à lever le pied et à prendre soin de moi)
  • 2 demandes de formation en tarologie.
  • Et un cabinet de voyance qui entre sur se seconde année d’existence.

Merci à tous pour votre soutient et l’intérêt que vous portez à mon art.

Je vous souhaite le meilleur.

Publicités

11 réflexions sur “Un an déja !

  1. Bonjour à toi
    Je me reconnais bien dans ton parcours, surtout le passage de la perte de certains amis lorsqu’on se dévoile au grand jour. Cela a été pareil de mon côté.
    J’aime beaucoup ton blog, ta présentation. Je me rends compte que nous sommes « beaucoup » à avoir les mêmes intérrogations.
    Contrairement à toi, je travaille par téléphone et je dois dire que au début cela m’arrangeait, tellement j’avais des doutes sur mes capacités, du coup je me cachais derrière. Aujourd’hui pour moi c’est un outil comme un autre et comme cela ne nuit pas du tout à la relation que j’ai avec mes consultants et bien je continue, mais encore une fois tout est question de ressenti personnel.
    Voilà je vais continuer la lecture de ton blog.
    Tu peux aller visiter mon site si tu veux et peut-être un échange de lien, si cela t’intéresse.
    Bonne journée

    • Merci pour cet interêt que tu portes à ce blog Cécile, je te souhaite la bienvenue. Je suis complètement d’accord avec toi sur le fait que le ressenti personnel du voyant est primordial dans sa relation avec le consultant. J’irais faire un tour par chez toi. A bientôt Cécile.

  2. Très beau parcours, Gabrielle ! J’ai assisté, via ce blog et les échanges que nous avons eu sur un forum et sur Facebook, à tes débuts. Aujourd’hui, tu as fait déjà un bon bout de chemin, félicitations encore !

    • Merci, je suis touchée. Il me reste encore un bon bout de chemin à parcourir et je suis satisfaite de la tournure que prennent les choses. Une amie proche me dis souvent « construits le et il viendra » je trouve cela tellement juste. 🙂 Le cabinet est construit depuis un an déja et il ne lui reste plus qu’a grandir avec moi, avec vous. Merci encore pour ce message d’amitié.

  3. Bonjour,
    Je viens de lire avec beaucoup d’intérêt ton parcours et je tenais à te féliciter pour ton courage et ta ténacité. Je souhaite également prendre ce chemin et je voudrais savoir comment m’y prendre. Faut-il faire une auto entreprise, faire ça chez soi au début ? Bref, aurais-tu des conseils à me donner.
    Merci d’avance
    Cordialement

    • Bonjour Cassiopee,
      Merci pour ce message qui me touche. L’auto-entreprise ca peut etre bien au départ pour tester ton activité car tu ne paies d’impots que si tu as un chiffre d’affaire mais il faudra réfléchir dés le départ à l’aprés car niveau couverture sociale, ce statut n’est pas ce qu’on fait de mieux….
      Mon conseil serait d’écrire sur papier ton projet, ce que tu veux, ce que tu ne veux surtout pas faire, pour quel public, dans quelle zone géographique….
      Faire un budget prévisionnel de ton activité (dépenses/recettes) pourra te permettre de te rendre compte du nombre de consultations à faire pour que tu puisses décement vivre de ton art.
      Dans mon projet, je ne concevais pas de ne pas rencontrer les personnes en vrai et je ne voulais surtout pas travailler par téléphone… As tu un espace dédié à ta pratique ou tu peux recevoir et travailler au calme ?
      Bref, c’est une fois que tu auras déterminé ce que tu veux faire, en fonction de ton éthique, de tes valeurs que ton projet prendra forme.

      Bon courage dans cette aventure.

  4. Bonjour,

    Contrairement à ce que vous annonciez sur la page ci-dessus, vous avez finalement répondu aux sirènes de la « voyance business » ?

    Puisque depuis quelque temps, vous avez tronqué votre fameuse éthique de la préférence d’une voyance artisanale proche du client à de la voyance par téléphone et répondu à cette douce mélodie de la voyance fric facile en vendant votre âme aux 2 mastodontes de la voyance marketing usinée (le terme n’est pas excessif ni péjoratif) ces 2 mastodontes que dirais-je, ces 2 centres d’appels de la voyance usine s’appellent : Télémaque et Cosmospace.

    Vous avez vendue votre âme au diable chère Madame, si vous en aviez une !!!! et surtout croyez moi que les personnes qui vous consultaient au temps de votre vertu, ne s’aventurerait plus à vous appeler, car ils ne sont pas idiots

    Ils ont très vitre compris que vous avez ouvert ce cabinet pour faire comme la plupart de vos collègues, gagner de l’argent facilement sur le dos et en profitant de la détresse des gens.

    Ces 2 usines à voyance vont finir par vous « pomper » de la clientèle jusqu’à ce que vous réalisiez que votre téléphone ne sonne plus, ou très rarement !!!

    Puisque vous êtes si transparente, je vous mets au défi d’afficher ce message sur votre site, et de le laisser longtemps sans que vous puissiez le supprimer.

    • Bonsoir Monique.
      Que me vaut la colère de votre message ? Je me félicite de ne pas avoir répondu à ces sirènes et à travailler de façon indépendante. (article 3 ans déjà en cours de préparation)
      J’aimerai bien savoir : Avez-vous été abusée par ce que vous nommez « Voyance Business ? » ou es-ce une façon détournée et habile pour faire de la pub à Télémaque et Cosmospace (qui je pense n’ont pas besoin de ça) sur mon petit blog ?

  5. Merci infiniment….vous mettez en mots ce que je ressens…
    Bravo pour votre courage et votre tenacite..vous avez su tenir votre cap et votre gouvernail..
    je suis sur le meme parcours..
    j aimerais vous contacter..

    • Bonjour Anne Lise. Je vous remercie de vous être arrêtée quelques temps sur mon blog pour peut être vous y être (re)trouvée 😉
      Contactez moi si le cœur vous en dit.
      Je vous souhaite un parcours riche en belles rencontres et en échanges.

  6. Bonjour , Je me retrouve tellement en vous… Merci pour ces douces Lumières qui me guide a suivre mon propre chemin… J’aimerais échanger , c’est si enrichissant de pouvoir partager un don commun rare et parfois si solitaire mais tellement enrichissant.. si le coeur vous en dit , j’en serais trés heureuse…

Ajouter un message

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s